Les médicaments génériques

Le générique ne se démode pas.

Avant que le médicament ne tombe dans le domaine public, il faut une durée de 15 ans. Mais pendant cette période, d’autres molécules mères pour traiter les mêmes maladies voient le jour à travers le monde. les médecins ne passent pas directement à la nouvelle molécule. « Si le générique donne satisfaction sur le corps d’un patient, alors pourquoi opter pour un nouveau médicament que nous ne connaissons pas assez », il y a des médicaments qui ont plus de 70 ans d’existence et sont toujours efficaces. « Passer à la nouvelle molécule n’est pas forcément la bonne solution »,Pour lutter contre les idées établies, on doit faire la promotion des produits génériques en se basant sur la communication pour convaincre sur le plan mental. également, l’apport de l’Etat qui doit jouer son rôle pour réduire la facture d’importation du médicament. Le rôle des médecins et des pharmaciens (qui ne doivent pas être de simples commerçants) contribue de manière efficace à la promotion du générique et ce, en luttant contre les idées reçues.

 

 

Les médicaments génériques SOPHAL sont des médicaments identiques

Les médicaments génériques, qu’est-ce que c’est ?

Même principe actif, même dosage, même mode d'administration : un médicament générique est un produit identique au médicament d'origine qui lui sert de modèle,sauf que certains composants dépourvus d’activité thérapeutique, appelés « excipients » et utilisés notamment pour donner sa forme ou son goût au médicament, peuvent varier entre le médicament d'origine et son générique. De façon générale, l’un ou l’autre peut être utilisé indifféremment, avec une efficacité équivalente. C’est pourquoi la loi autorise les pharmaciens à remplacer les médicaments prescrits par leurs équivalents génériques : c’est ce qu’on appelle le droit de substitution.
Le principal avantage des génériques est économique : en règle générale, ils sont moins chers que les médicaments de marque et sont donc susceptibles de faire réaliser de substantielles économies à l’Assurance maladie. Il faut noter que les médicaments génériques sont remboursés au même taux que le médicament original.

 

Quelques définitions
Princeps ou spécialité de référence
On appelle princeps - ou spécialité de référence - le médicament d'origine qui sert de modèle aux médicaments génériques.

Principe actif

Composant d'un médicament qui est à l'origine de ses propriétés thérapeutiques. Un médicament est habituellement constitué d'un ou plusieurs principes actifs, et d'excipients qui les accompagnent.

Excipient

Elément sans activité thérapeutique qui entre dans la composition d’un médicament ou qui est utilisé pour sa fabrication. Certains doivent être pris en compte dans la prescription ou la délivrance car ils peuvent entraîner des réactions allergiques ou des intolérances individuelles ; il s'agit des excipients à effet notoire.

Dénomination commune internationale (D.C.I)
Nom scientifique du principe actif contenu dans un médicament. La dénomination commune internationale (DCI) est utilisée dans tous les pays.

Comment reconnaît-on un médicament générique ?
Lorsqu’on sort d’une pharmacie avec sa prescription, comment reconnaître les médicaments génériques des médicaments d’origine ? Les génériques sont, pour la grande majorité d’entre eux, identifiés par le nom scientifique du ou des principes actifs qui entrent dans leur composition, suivi du nom du laboratoire producteur. Certains médicaments génériques sont toutefois commercialisés sous un nom de marque. La dénomination commune figure alors sous le nom de marque.
Les pouvoirs publics tiennent à jour un répertoire qui identifie par leur dénomination commune, leur forme et leur dosage, les spécialités qui appartiennent au même groupe générique. Ce groupe est donc constitué de la spécialité de référence (princeps) et des spécialités qui en sont les génériques. C'est entre les médicaments d'un même groupe que les pharmaciens peuvent opérer une substitution.
Il arrive parfois que le médicament original dont sont issus les génériques ne soit plus commercialisé par son fabricant. Cette situation n'empêche pas la commercialisation de ces génériques qui constituent alors les seules formes disponibles en pharmacie.